Séminaire Expérience Design #3

séminaire3

Après avoir posé quelques jalons pour le Design de l’Expérience puis exploré ses ressorts cognitifs comme affectifs, la troisième séance du séminaire de recherche Expérience Design nous a ramenés au coeur de la conception de produits. Dans des environnements de projet de plus en plus complexes, quelle place reste t-il à cette expertise du design ?

Nos deux intervenants ont joué le jeu du partage et de la pédagogie, en confrontant leurs visions et expériences. Yves Michaud, philosophe spécialisé en esthétique et philosophie de la culture, a montré qu’en tous domaines de notre vie, le design n’est pas surajouté aux objets ou expériences, dont il pourrait être soustrait en les laissant “nus”, mais leur est consubstantiel. Antoine Fenoglio, designer co-fondateur du studio Les Sismo, a justement rappelé les mots de Charlotte Perriand : “le sujet c’est l’homme, pas l’objet !”. D’où la nécessité de faire de la création une expérience sensible, dont le vécu devient l’objet même du design. Tous deux ont donc esquissé l’idée que la richesse de l’expérience se révèle lorsqu’on la construit en même temps qu’on la vit. Cette dimension d’engagement est non seulement inspirante pour les designers et étudiants, mais aussi pour tous les clients, usagers… bref, les humains tout simplement !

Deux heures ont filé trop vite pour nous permettre d’approfondir les interrogations soulevées par cet échange – objet “ouvert” ou “intermédiaire”, immersion sensorielle et émotionnelle, méthodologie du design thinking, dialogue interdisciplinaire… et surtout, responsabilité du designer dans ce climat de complexité ! La séance du 9 mai prochain prolongera justement la discussion vers les notions de responsabilité et d’éthique. D’ici là, un grand merci aux intervenants et discutants qui ont partagé leurs convictions aussi bien que leurs doutes dans ce riche échange.

Advertisements