Agnes Levitte au Séminaire Capteurs

Agnès Levitte, l’invitée du séminaire Capteurs  de 13 mars 2014, fait une conférence sur la perception dans l’environnement urbain. Quelques idées autour de son enquête sur le mobilier urbain: en utilisant une approche du corps, elle questionnaire la façon dont le mouvement influence notre perception – le regard conditionné au mouvement. Il existe deux types de visions: vision sémiotique – de longue durée et  vision-motrice – vision pour agir;  “le voir pour” voir intentionnel (je vais pas voir l’abris bus si je dois prendre le bus ) et “le voir en” (je me souviens de cette corbeille que j’ai vu, mémoire rêve imagination, émotion et plaisir). C’est l’émotion qui fait voir, qui déclenche un regard et autre fois c’est le voir qui fait l’émotion. Pour une étude située, Agnès Levitte analyse des promenades commentées (14 promenades à 45 min) sur un circuit unique en utilisant la verbalisation libre. La perception se fait dans le temps et pour mesurer et filmer le regard elle utilise des outils de la psychologie cognitive comme les Tobii Glasses de Lutin Userlab. Des questions de recherche: Où se pose le regard? Est-ce que la connaissance amené quelque chose sur le regard?

Chercheuse au CRAL (Centre de Recherches sur les Arts et le Langage) d’ EHESS, Agnès Levitte a soutenu un doctorat sur la « Perception des Objets Quotidiens dans l’espace urbain », sous la direction de Jean-Marie Schaeffer en 2010. Voici aussi son blog.

IMG_20140313_173912 IMG_20140313_173847

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s