Ecosystem

Écosystème de recherche

Reconnue comme discipline depuis longtemps à l’extérieur de nos frontières, la recherche en design se développe en France, portée par les écoles de design.
Les enjeux sociétaux, l’articulation stratégique entre recherche et industrie amènent ainsi les laboratoires de recherche à développer leurs connexions pour répondre à des problématiques complexes et multifactorielles. Qui mieux que le designer, observateur créatif de la société humaine, peut à la fois incarner et faciliter cette interdisciplinarité ?

Strate Research défend une approche ouverte de la recherche en design, en participant activement à la construction et à l’animation de son écosystème. Les connaissances théoriques apportées par la recherche doivent ainsi inspirer les pratiques pédagogiques comme professionnelles du design et de l’innovation.

Partenaires

Strate Research développe ainsi différents partenariats, lieux d’échanges fertiles entre chercheurs et praticiens :

  • Membre fondateur de l’Institut Carnot « Télécom et Société Numérique »

Ses recherches portent sur des problématiques induites par le numérique. Strate y côtoie plusieurs écoles de l’Institut Mines Telecom (dont Telecom ParisTech) mais aussi Eurecom, et l’école Polytechnique.

  • Membre de l’Institut de Recherche et d’Innovation

Dirigé par le philosophe Bernard STIEGLER. Il est construit autour de la conviction qu’objets, savoirs, contenus et médias devront être pensés, produits et partagés différemment, parce que nous devrons vivre ensemble différemment.

  • Partenaire de recherche de la Chaire « Modélisations des imaginaires », fondée par Télecom ParisTech et l’Université Rennes 2

Dirigée par le sociologue Pierre MUSSO, cette chaire est dédiée à l’exploitation des imaginaires au service de l’innovation.

  • Membre fondateur de l’Institut VEDECOM, Institut de recherche et de formation dédié à la mobilité individuelle décarbonée et durable

Fondé par tous les acteurs de la filière automobile, industriels et académiques, il a reçu le label « Institut pour la Transition Energétique » du gouvernement en février 2014.